Comparaison entre les agences bancaires et les banques en ligne

Comparaison entre les agences bancaires et les banques en ligne

Une banque est une institution financière qui effectue entre autres des opérations de réception de fonds du public, de crédit et de gestion de moyens de paiement. Il existe les banques dites traditionnelles qui exercent dans des agences physiques et des banques online qui opèrent via internet.

Voici un aperçu des avantages et inconvénients des 2 systèmes.

Les banques traditionnelles

Les banques traditionnelles ou banques de réseau sont des institutions financières qui proposent des crédits et des offres de produits de placement aux particuliers et entreprises. Les activités sont exercées dans une agence physique.

Avantages

La répartition d’agences physiques dans tout le pays constitue une manne importante pour établir une relation client de proximité. En effet, l’abonné peut se rendre dans une agence tous les jours ouvrables pour bénéficier d’un accompagnement au quotidien d’experts en finance.

La plupart des institutions traditionnelles sont de grands groupes qui ont gagné la confiance des populations grâce à la qualité des services offerts. Leurs catalogues de produits sont plus étoffés que ceux des banques en ligne.

Tous les Français peuvent accéder à ces produits, il suffit de fournir les justificatifs nécessaires.

Inconvénients

Les banques de réseau proposent des tarifs plus élevés que les pures players. Les frais prélevés permettent de supporter les charges foncières, le salaire des employés, l’entretien des locaux et les factures. Il convient de souligner la complexité et le manque de transparence en ce qui concerne la tarification. Cela entrave la comparaison entre des différentes banques.

De plus, les prestations sont limitées et les horaires de dialogue avec les conseillers financiers sont restreints. Les conseillers ne travaillent que pendant la journée, ils ne peuvent pas répondre aux besoins de tous les clients.

L’inconvénient principal du système bancaire de réseau est la problématique de la mobilité urbaine. Certains clients, pris par le travail, n’ont pas suffisamment de temps pour se déplacer auprès des agences.

Les banques en ligne

L’ebank se définit comme un ensemble de services bancaires accessibles grâce à des équipements terminaux de communications électroniques. Ce système revendique plus de 3 millions d’abonnés en France. Lancé au détour des années 2000, ING Direct est l’initiateur et le leader de ce marché avec plus d’un million de clients. Orange Bank et Carrefour Banque ont été créées en 2017.

Les points forts

Comme le nom l’indique, les banques en ligne proposent des services accessibles via internet. Autrement dit, elles ne possèdent pas d’agences physiques, toutes les opérations se font en ligne. C’est un système pensé pour les clients qui souhaitent une gestion autonome et mobile de leurs comptes.

Des applications mobiles aux sites mobiles et internet, ces banques virtuelles mettent en place des outils numériques pour faciliter l’accès aux services. Les interfaces utilisateurs sont sécurisées et la navigation entre les différents services est ergonomique.

L’ouverture d’un compte courant et la carte bancaire sont gratuites dans la plupart d’entre elles. Les frais de tenue de compte et de clôture de compte sont réduits jusqu’à 0€.

Côté rentabilité, les banques en ligne l’emportent sur les établissements classiques. Les supers livrets par exemple ne supportent pas de frais quelconques, ils sont plus bénéfiques que les livrets traditionnels. Par ailleurs, aucun frais n’est appliqué aux opérations d’entrée, de sortie, de versement et d’arbitrage en assurance vie.

Le système bancaire en ligne résout le problème de la mobilité urbaine et permet de gagner en temps. Une fois abonné, le client effectue des virements, des paiements ou consulte l’historique de son compte à tout moment sans se déplacer.

Contrairement aux banques de réseau, les conseillers financiers de ces institutions en ligne peuvent travailler jusqu’à 21h en semaine et jusqu’à 16h le samedi. On peut les joindre par téléphone, courrier, e-mail, visioconférence ou même sur les réseaux sociaux. Le traitement des requêtes se fait dans un délai maximum de 48 heures ouvrées.

Il convient de souligner que les pures players proposent pratiquement les mêmes produits que les banques de réseau, ce sont tous des filiales ou des succursales des grands groupes bancaires. Par conséquent, le client ne doit pas craindre pour leur solidité.

Ils se distinguent par la sécurité des services. Les données sont cryptées et le système envoie des messages lors des opérations.

Les points faibles

Qui parle de banque en ligne parle d’absence de contacts humains qui renforcent le sens du relationnel. Le client a souvent besoin d’une relation de proximité avec son banquier.

Excepté Hello Bank et Monabanq, les autres établissements ne proposent pas d’option de dépôt en liquide dans les agences physiques. Le client doit effectuer l’opération par l’intermédiaire d’un service de mandat compte.

L’admission aux services est soumise à des conditions, le demandeur doit avoir un revenu mensuel assez important pour ouvrir un compte, ce qui fait penser que les banques soient réservées aux personnes aisées.

Le client autonome est tenu de respecter des règles de sécurité. Il ne doit pas communiquer son code à d’autres personnes ni l’enregistrer sur un terminal. Il doit aussi accorder une attention particulière aux transactions, au risque de se tromper.

Article précédent : La banque online avec son époque

Article suivant : Banque en ligne et banque traditionnelle