Avoir un compte en banque et être fiché banque de France, est-ce possible ?

Un interdit bancaire est une personne qui ne peut pas émettre de chèque ou faire d’opération bancaire. Cette interdiction fait suite à des problèmes financiers et s’applique à tous ses comptes bancaires, y compris ses comptes joints et ceux qui sont ouverts dans d’autres établissements financiers.

Comment ouvrir un compte dans une banque en ligne quand on est interdit bancaire

L’ouverture du compte peut être une initiative de la banque du client ou de la justice, qui adresse une requête à la Banque de France pour inscrire le fautif dans le Fichier Central des Chèques impayés.

La sanction ne sera levée qu’après régularisation du chèque rejeté, c’est-à-dire après acquittement des dettes dues. C’est une situation délicate dans la mesure où la plupart des établissements refusent d’offrir un compte bancaire à de tels clients.

En cas de refus, la personne interdit bancaire doit exiger une preuve du rejet de sa demande à la banque, ce qui va lui servir à constituer un dossier solide pour le rétablissement de sa situation. En effet, au bout 3 invalidations, il peut mettre en évidence son droit au compte en transmettant les différentes lettres de refus et les pièces justificatives requises pour l’ouverture d’un compte à la Banque de France. Cet organisme va examiner le dossier et lui trouver une banque pour ouvrir son compte dans un délai de 1 jour ouvré après la délibération.

A l’ère du digital, les interdits bancaires disposent de plusieurs possibilités pour ouvrir des comptes bancaires.

  1. Quelle banque pour un interdit bancaire ?

L’ouverture d’un compte pour interdit bancaire requiert une procédure longue et complexe, les banques peuvent invalider la demande et la Banque de France doit analyser le dossier. Pendant ce temps, la personne ne peut pas accéder aux services bancaires pour réaliser ses éventuelles opérations.

Heureusement, des établissements de monnaie électronique, des banques en ligne et des néo banques proposent des solutions pour satisfaire les citoyens qui sont dans cette situation.

Les cartes prépayées

La carte bancaire prépayée a la particularité d’être rechargeable, par virement bancaire, prélèvement carte, Paypal ou en espèces. Ce sont des moyens de paiement des réseaux MasterCard et Visa qui permettent d’effectuer des achats en France et à l’étranger.

Leur acquisition n’est soumise à aucune condition de revenus ou de solvabilité. Dès lors, les personnes avisées d’interdit bancaire peuvent l’adopter au quotidien pour retirer de l’argent dans un distributeur automatique de billets et effectuer des transferts d’argent ou des achats, avant la régularisation de leur situation.

C’est un outil efficace pour contrôler son budget dans la mesure où le titulaire ne peut pas dépenser au-delà du solde rechargé.

La carte prépayée peut être utilisée pour percevoir son salaire. Il suffit de communiquer l’IBAN associé à son employeur.

L’offre N26

N26 est une des rares banques digitales qui accepte les interdits bancaires. La fintech n’est pas soumise à la législation française, mais plutôt à celle de l’Allemagne. De plus, elle possède une licence européenne à cet effet.

Elle propose des solutions sur mesure pour éviter les situations de découvert. Elle n’offre pas de découvert autorisé ni de chéquier. Par ailleurs, les moyens de paiement sont des cartes à contrôle de solde avec débit immédiat.

Néanmoins, le pure player met à la disposition du client un RIB nominatifallemand et un compte courant, sans frais de tenue de compte. Les usagers peuvent obtenir une carte bancaire, notamment la MasterCard, gratuitement. La carte Metal coûte 16,90€/mois, elle autorise les paiements sans contact.

Une de ses particularités tient de la simplicité et de la qualité des services. L’ouverture de compte se fait en quelques clics, le système envoie une notification au client après chaque opération.

Le compte Anytime

Ce compte bancaire est disponible à partir de 9,50€ par mois. Il donne droit à un RIB et à une carte Visa internationale à débit immédiat. Le client ne peut dépenser que la somme disponible sur sa carte, c’est une solution de choix pour maitriser son budget. Par ailleurs, il reçoit une notification à chaque transaction.

Le compte Nickel

Le compte Nickel convient aux interdits bancaires puisqu’il n’offre aucune possibilité de découvert. Par contre, le client bénéficie d’un RIB qui lui permet de recevoir des virements, de déposer ou de recevoir de l’argent en espèce et de faire des achats.

  1. La levée de l’interdiction bancaire

Une interdiction bancaire peut durer 5 ans. Pendant ce temps, la personne concernée ne peut pas bénéficier de prêt personnel. Toutefois, la législation française lui permet d’avoir une carte de paiement, d’effectuer des prélèvements, des virements, des retraits d’espèces et des dépôts. Le fautif peut également solliciter un emprunt auprès du Crédit Coopératif.

La levée de l’interdiction se fait généralement par le remboursement en espèces du montant des chèques rejetés. Dans ce cas, le créancier récupère le chèque sans provision afin de le transmettre à la banque. C’est la preuve d’acquittement de la somme due.

Une autre alternative consiste à approvisionner le compte afin que le montant dû y soit débité.

A noter que la personne n’est pas interdit d’ouvrir un compte bancaire, il peut solliciter la Banque de France pour faire valoir son droit de compte.

L’ouverture du nouveau compte requiert entre autre le dernier avis d’imposition ou de non-imposition du bénéficiaire, les attestations de refus et ses justificatifs de domicile et d’identité.

Quelle banque en ligne choisir ?