Banque en ligne : Comment ça marche ?

Les banques en ligne sont de nouveaux modèles bancaires pensés pour satisfaire les personnes qui n’ont pas suffisamment de temps pour se rendre dans une agence physique. Comme leur nom l’indique, les opérations courantes se font sur internet ou à partir d’applications mobiles. On peut effectuer un achat, un virement, arbitrer ses décisions ou consulter son compte, quelle que soit sa situation géographique, via une interface sécurisée et ergonomique.

Quels sont les services des banques en ligne ?

Le principe de fonctionnement des banques en ligne répond au besoin de mobilité de la génération actuelle adepte des appareils connectés, notamment les smartphones, les laptops, les phablets ou les tablettes. L’accès au compte se fait en quelques clics et le traitement des demandes des clients est rapide.

L’absence de locaux physiques des services bancaires 100% dématérialisés n’implique pas un défaut de garantie et de sécurité dans la mesure où ceux-ci sont soumis aux mêmes normes et réglementations que les banques traditionnelles. D’ailleurs, ce sont en général des filiales de grands groupes bancaires.

Une fintech distribue les mêmes produits disponibles dans la banque de réseau à laquelle elle est reliée. Le point de différence est le coût qui est meilleur dans les pures players qui affichent des tarifs 2 à 3 fois plus avantageux que les établissements traditionnels. Cela s’explique en partie par l’absence de factures relatives à l’exploitation des locaux physiques et au nombre restreint de personnel.

Comment ouvrir compte dans une banque en ligne ?

L’ouverture d’un compte bancaire en ligne requiert des documents administratifs. Le souscripteur être majeurs, être une personne physique nonfiché Banque de France résider fiscalement en France, avoir un mail valide ou un mobile. A noter qu’il existe des comptes spécifiques pour les mineurs.

Les documents nécessaires sont entre autres des justificatifs d’identité, de domicile, un RIB d’un compte bancaire domicilié au sein de l’UE au nom du bénéficiaire et une signature sur une page blanche avec son nom et ses prénoms.

Des conditions de revenu minimum peuvent être exigées pour ouvrir un compte dans une banque en ligne. Dans ce cas, l’abonné doit justifier de ses ressources mensuelles.

Une fois ces informations et documents réunis, il doit remplir un formulaire en ligne, puis accepter une convention d’ouverture de compte avant de signer sa demande d’admission.

5 avantages d’être client d’une banque en ligne

Les avantages des banques en ligne sont nombreux, ce sont en quelque sorte les insuffisances des services bancaires traditionnels. Ces marques répondent à la problématique de la mobilité, de l’accessibilité et permet de gagner du temps. On n’a pas besoin de faire la queue devant une agence pour effectuer une opération courante ou pour consulteur un conseiller bancaire. Demande de prêt, consultation de solde ou arbitrage, toutes les opérations se font en ligne via une interface utilisateur sécurisée, et la navigation entre les différents onglets est ergonomique.

L’essor des pures players tient en grande partie à leur principal avantage, leurs grilles tarifaires, qui sont les basses du marché. De plus, ces marques proposent une gamme complète de produits d’épargne alléchants qui satisfont tous les profils d’épargnants. On y trouve entre autres des plans épargnes logements, des contrats d’assurance vie aux livrets réglementés ou non-règlements.

La qualité et la diversité des services y sont aussi pour quelque chose. Des plateformes d’enregistrement de chèque ligne aux commandes de devises en passant par la signature électronique et les sites responsives design, les fintechs mettent en place des outils innovants pour simplifier le quotidien de l’usager.

On peut passer des ordres de bourse en quelques clics ou retirer de l’argent dans guichets automatiques.

Les inconvénients

Accès aux services à distance ou frais bancaires réduits jusqu’à 0€, les ménages français louent les avantages des banques en ligne sans évoquer leurs inconvénients. Ces établissements, bien qu’ils soient soumis aux mêmes réglementations que les banques traditionnelles, ne possèdent pas d’agences physiques. Autrement dit, l’abonné ne voir le conseiller bancaire qui gère son argent, ce qui prête à des doutes et fait hésiter certaines personnes.

Les inconvénients des banques en ligne résident aussi dans les burgs informatiques qui compliquent souvent les opérations courantes. Certains sites de banques en ligne sont difficiles de navigation, notamment au cours des campagnes de promotions.

Comment changer d’établissement ?

Changer d’établissement bancaire n’est pas une démarche systématique, l’abonné doit effectuer en amont le bilan de ses produits dans l’établissement qu’il souhaite quitter. Le changement de banque est parfois complexe, lorsqu’il possède entre autres un prêt à la consommation, un PEL ou des livrets d’épargne.

A propos du compte de dépôt, le client doit mentionner sur chaque chèque le montant et la date d’émission et s’assurer que tous les paiements effectués avec la carte bancaire ont été enregistrés sur le compte. Il doit recenser ses virements et prélèvements effectués en zone SEPA.

Il est également recommandé de télécharger pour sauvegarder les documents contractuels électroniques, car la plateforme sera inaccessible après la fermeture du compte.

Parrainage : un moyen de gagner de l’argent

Les banques en ligne ne possèdent pas d’agences physiques, bien qu’elles soient adossées à des banques traditionnelles. De plus, leur politique de prospection client n’est pas assez efficace, puisqu’elles emploient peu de personnes à cet effet.

Ces établissements attirent les clients grâce aux publicités, aux avantages tarifaires et aux offres de bienvenue. Certains proposent des primes de parrainage qui tournent autour de 80€. Dans la pratique, l’abonné de la banque envoie une invitation à un client potentiel. Si ce dernier ouvre son compte en renseignant les informations de son parrain, ils perçoivent chacun une prime une fois le compte validé.