Comment passer facilement d’une banque sur internet à une autre ?

Les établissements bancaires 100% dématérialisés fondent leur stratégie marketing sur la réduction des frais bancaires, leur grille tarifaire est la plus avantageuse du marché. Les moyens de paiement sont généralement offerts et la plupart des opérations courantes sont gratuites.

Comment changer de banque en ligne ?

Le client peut mettre en concurrence les principales fintechs du marché afin de choisir celle qui propose l’offre la plus adaptée à ses besoins. Si les conditions de sa banque ne l’arrangent plus, il est libre d’y clôturer son compte et d’en ouvrir un nouveau chez un concurrent sans avoir à justifier du motif de sa décision.

L’entrée en vigueur de la Loi Macron 6 février 2017 ou le Mandat de mobilité facilite le processus pour changer de banque en ligne. Désormais, c’est le nouvel établissement qui s’occupe de toutes les démarches à la demande du souscripteur. Les virements et les prélèvements se font de manière automatisée.

Ce mandat ne concerne que les comptes de dépôt et ne traite pas les opérations concurrentes relatives aux moyens de paiement. De plus, le transfert des autres comptes et des crédits se fait manuellement, selon un processus précis.

Pour réaliser un transfert pertinent, il faut d’abord faire le bilan des produits qu’on détient dans l’établissement qu’on souhaite quitter.

  1. Les avantages afférents au changement de banque

La plupart des personnes qui changent de banque sont motivées par des tarifs et des produits plus attractifs que les offres de leur ancien établissement. Les dispositions du Mandat de mobilité autorisent les consommateurs à mettre en concurrence les fintechs du marché pour pouvoir choisir celle qui propose les offres adaptées à ses besoins.

De cette manière, un client qui souhaite acheter un nouveau logement va naturellement trouver un établissement qui propose un plan épargne logement ou un crédit immobilier. S’il est adepte des smartphones, il recherchera une banque accessible à partir d’applications mobiles et qui possède un siteresponsive design ergonomique.Pour épargner sur le long terme, on peut choisir une banque qui commercialise des contrats d’assurance vie alléchants.

  1. La phase préparatoire

Avant de changer de banque, il faut d’abord penser à faire le bilan général des produits qu’on y détient. Le traitement des produits d’épargne et de placement doit suivre un processus particulier.

Le client doit s’assurer qu’il n’y a pas d’opérations en instance, ce qui permet d’éviter les problèmes sur le compte bancaire après sa clôture. Il doit indiquer sur le talon de chaque chèque le montant et la date d’émission, veiller à ce que les paiements effectués avec la carte bancaire soient enregistrés et recenser lesprélèvements et virements réalisés en zone SEPA.

Les documents contractuels doivent être téléchargés et conservés, car l’accès à l’interface personnel ne sera plus accessible une fois le compte clôturé.

  1. L’ouverture du nouveau compte

Il ne suffit pas de changer de banque parce que les PEL, les ordres bourses et les frais bancaires sont peu avantageux. Le client doit trouver un nouvel établissement qui propose des offres et services adaptés à ses besoins, à son profil.

Pour ce faire, il doit analyser les formalités d’entrée et les offres des principaux acteurs du marché. Que ce soit une pure player ou une banque de réseau, le client doit justifier d’un minimum de revenu qui varie de 1 000€ à 1 600€ selon les marques. A défaut du justificatif de ressource, certains établissements exigent des conditions de domiciliation bancaire.

Le souscripteur doit constituer un  nouveau dossier qu’il enverra à sa future banque pour être analysé. Après acceptation du dossier ou de l’ouverture, il doit patienter pendant au moins une semaine pour recevoir les codes de validation, le mot passe et les moyens de paiement.

  1. Le transfert des opérations bancaires

Le transfert des opérations bancaires était un processus complexe jusqu’à la mise en place de la Loi Macron relative à la mobilité bancaire. Ce dispositif donne la possibilité à la nouvelle banque de prendre en charge toutes les démarches afférentes à la transaction du compte. Toutefois, il ne concerne que les comptes de dépôt. Autrement dit, les comptes titres et d’épargne n’y sont pas éligibles.

Dans la pratique, le nouvel établissement récupère toutes les opérations récurrentes du client dans l’ancien. Ensuite, il informe ses créanciers et ses émetteurs de virement à propos de l’opération en cours et de sesnouvelles coordonnées bancaires, dans un délai de 10 jours.

A noter que le consommateur qui souhaite changer de banque n’est pas tenu par l’obligation d’adopter le principe de mobilité bancaire. Il est libre de s’occuper lui-même de toutes les opérations de transfert.

  1. La clôture de compte

Le dispositif de la mobilité bancaire facilite le processus de clôture de l’ancien compte, mais le client doit faire la demande auprès de sa nouvelle banque.

Certaines personnes préfèrent prendre en charge elles-mêmes le processus en envoyant leurs décisions de fermeture de compte par courrier recommandé avec accusé de réception. Dans ce cas, elles doivent restituer les moyens de paiement à l’établissement. Une fois le compte fermé, il n’est plus possible d’accéder aux services bancaires pour épargner ou faire des dépôts.

D’autres sujets proches